Il a été décevant d’entendre que les C.U.P avouent eux-mêmes qu’ils n’ont toujours pas de moyens de résoudre les problèmes liés aux émanations de poussières. Même l’investissement dans un nouveau concasseur s’est avéré être plus néfaste que la continuité du travail avec un ancien concasseur !     

Les C.U.P proposent de recourir à l’arrosage systématique des camions sortants mais des riverains nous informent que des camions passent à côté du système d’arrosage.     

Nous demandons non pas seulement l’arrosage des camions sortants mais aussi l’arrosage des zones de déperdition potentielles pouvant survenir sur toute la chaîne de production.     

Outre les nuisances signalées par de nombreux riverains lors de la séance d’information, les informations contenues dans la phase de diagnostic du Schéma structure nous apprennent que la qualité de l’air à Rebecq n’a pas cessé de se détériorer depuis 2006. (C’est aussi l’année durant laquelle l’actuelle majorité est arrivée au pouvoir).  

Carrires_unies_de_porphyre_Rebecq_-_problmes_de_poussire   

Avant toute augmentation de production, la société C.U.P doit prouver qu’elle a les moyens de faire respecter les engagements qu’elle a pris et qu’elle a la maîtrise complète des émanations de poussières.     

Share This