Passation d’un marché de fournitures de bureau pour le nouveau centre administratif.

Il est tout à fait déplorable que les bisbrouilles au sein de la majorité aient occulté un dossier important mis à l’ordre du jour de la séance du Conseil communal : la passation d’un marché public de fournitures et de mobilier de bureau pour le nouveau centre administratif.

http://www.rebecq.be/view_ss_pages-27-265-ordre-du-jour-du-28-03-2012.html 

Le montant de ce marché tel qu’il a été présenté initialement est faramineux. Le prix estimé est de plus de 96.000€. Lors du Conseil, notre Conseiller communal Christian Mahy a marqué sa plus vive inquiétude quant à la passation de ce marché public car selon nous, aucun inventaire n’a à ce jour était fait du matériel de l’actuelle maison communale qui peut être déplacé vers le nouveau centre administratif. Nous pensons que tout n’est pas à jeter et que la plupart du mobilier peut être récupéré  et donc qu’il n’y a pas lieu de dépenser une telle somme.     

Bien que le Bourgmestre ait, par la suite, proposé une version de ce marché en segmentant par paquets de matériel, nous ne sommes pas satisfaits de cette réponse car elle pose question. Si la majorité savait déjà qu’il n’était pas nécessaire de proposer la passation du marché en entier, pourquoi le point dans son entièreté a-t-il été présenté dans un premier temps aux Conseillers communaux ?    

La majorité a décidé de remettre le point à la prochaine séance du Conseil communal. Dans l’intervalle, ECOLO demande à ce qu’un inventaire précis et détaillé de ce qui est toujours en état d’être utilisé dans le nouveau centre administratif soit réalisé. Et que le marché soit représenté aux Conseillers communaux une fois que tout ce qui aura pu être récupéré en soit déduit.

La conjoncture actuelle ne nous permet plus d’effectuer des dépenses aussi fastueuses.     

Par ailleurs, si l’ (ex-) majorité en place dispose vraiment de plusieurs dizaines de milliers d’euros dont elle ne sait pas quoi faire, nous suggérons que ces montants aillent grossir le fonds de 20.000€  à destination des victimes des inondations ! Car ce qui nous choque dans ce dossier, c’est que le montant initial de ce marché public (+ de 96.000€) soit quasiment aussi élevé que le subside de 100.000€ qui vient d’être accordé par la Région Wallonne dans le cadre de son Plan inondations!

Le Soir – 100.000€ après les inondations

Share This