Le cadre de référence éolien en Wallonie…

Afin de diversifier nos sources énergétiques, le gouvernement wallon s’est engagé à produire 3.800 GWh (gigawatt/heure) d’énergie éolienne.

Pour atteindre son objectif, le gouvernement wallon a adopté un cadre de référence éolien. Ce cadre met fin à la politique du premier arrivé, premier servi et à l’absence de critère de qualité.

Ce cadre prescrit notamment :

  • la distance minimale entre les zones d’implantation d’éoliennes et les habitations (4 fois la hauteur des mâts éoliens – soit 600 mètres). Pour les habitations isolées, il s’agira également d’une distance de 600 mètres.
  • pour les zones d’habitats, le respect de 40 décibels A[1] de nuit et en été et 43 décibels A en hiver- cette norme est plus stricte qu’avant.
  • les règles concernant le paysage (regroupement, composition avec le relief, confort visuel).
  • la distance minimale entre les sites éoliens (4 à 6 km en fonction des paysages).
  • la priorité à l’extension des parcs existants.
  • la priorité à l’emplacement des mâts éoliens le long des autoroutes, canaux et voies de chemin de fer.
  • les zones où il est exclu d’installer des éoliennes telles que les zones d’habitat, de forêt, les zones naturelles protégées et les zones d’activité économique.
  • la possibilité d’investissement financiers des communes et des citoyens (à concurrence de 24,99% chacun).
  • les critères relatifs à la biodiversité (chauve-souris, oiseaux).

________________________________________

[1] Le dB(A) est utilisé pour mesurer les bruits environnementaux. Il s’agit d’un décibel pondéré A qui constitue une unité du niveau de pression acoustique.

Share This